webleads-tracker

5 conseils pour strategie contenu

Le 22 juillet 2019 - Classé dans :

5 conseils pour améliorer votre stratégie de contenu

« Le contenu est roi ! », s’exclament les marketeurs. Nous dirons même ici qu’il est ROI. En effet, derrière la visibilité et la notoriété obtenues grâce à une bonne stratégie de contenu, se cache en bout de course un bon retour sur investissement (ROI en sigle anglophone).

Nous vous révélons ici 5 conseils pour améliorer votre stratégie de contenu. C’est parti !

1. Adaptez la ligne éditoriale à la demande

Évitez de vous lancer dans de la rédaction frénétique d’articles sans avoir pensé à définir un fil rouge. En effet, le contenu n’est utile que lorsqu’il sert les objectifs de votre société, ou quand il aide le visiteur à accomplir une tâche. Produire moins, mais mieux, permet de dégager du temps pour mieux planifier le travail et offrir des contenus de meilleure qualité à son persona (sa cible phare).

Commencez par identifier des sujets d’intérêt pour votre persona. Vos armes pour cela ?

  • Des sondages auprès de votre cœur de cible pour leur demander directement ce qui les intéresserait
  • Le recensement des questions les plus fréquentes de la part de votre public pour chercher à y répondre
  • Des outils d’inspiration comme Google Trends ou AnswerThePublic
  • La veille informationnelle et concurrentielle en utilisant des agrégateurs de contenu

Et fixez-vous des objectifs SMART, c’est-à-dire qui doivent être :

  • Simples et Spécifiques
  • Mesurables
  • Ambitieux et Acceptés
  • Réalistes
  • Temporellement définis

2. Créez des contenus variés

Sans trop vous disperser, veillez à varier vos types de contenus pour ne pas lasser votre cœur de cible, pour toujours mieux le surprendre et gagner en capacité d’adaptation.

De nombreux formats s’offrent à vous : vidéos, podcasts, articles de blog, landing pages, jeux-concours, case studies, sondages, livres blancs, infographies, webinaires…

Testez donc des formats et sélectionnez ceux qui fonctionnent. 80% du temps, reproduisez les formats qui ont du succès auprès de votre cible, et durant les 20% restants, testez-en de nouveaux.

Attention toutefois à ne pas vous éloigner de votre ligne éditoriale. L’idée est de varier les médias sans désarçonner votre cible. Maintenez alors des éléments qui rappelleront votre identité : ton utilisé, identité graphique, etc.

3. Pensez référencement

Faire du bon contenu, c’est bien. Le rendre visible, c’est mieux. Une page de site supportant votre contenu, par exemple, devra être SEO friendly. Pour cela, elle sera tenue de :

  • Posséder un texte optimisé pour le référencement. Votre texte doit :
    • Faire plus de 300 mots.
    • Comporter des mots-clefs en rapport avec la thématique.
    • Posséder des expressions de longue-traîne, c’est-à-dire des ensembles de mots-clefs généralement peu concurrentiels en matière de SEO.
  • Bénéficier d’un codage optimisé. Vos pages doivent ainsi comporter :
    • Des balises Titre doivent être intégrés dans le bon ordre pour faire comprendre aux navigateurs et aux moteurs de recherches quels sont vos titres, vos sous-titres, etc.
    • Des balises Mot-clef en gras pour mettre en avant certains mots-clefs aux yeux de Google.
  • Être performant sur le plan technique, donc d’avoir :
    • Une vitesse de chargement inférieure à 3 secondes.
    • Une interface responsive, donc qui s’adapte à tous les formats d’écrans.
    • Des images optimisées pour le web.
  • Être populaire, donc de recevoir des backlinks (liens entrants) de sites à la fois :
    • D’autorité (ayant une extension en .gouv, par exemple).
    • Traitant de la même thématique que le vôtre.
    • Nombreux pour faire gagner votre site en « popularité ».

La recherche du bon positionnement n’a pas lieu que sur Google. YouTube, Amazon, Facebook, Twitter, LinkedIn et Cie ont des algorithmes qui valoriseront mieux certains types de contenus, suivant comment ils sont construits et relayés…

4. Diffusez vos contenus sur les bons canaux

Pour gagner en notoriété et en visibilité, vous pouvez pousser vos contenus sur les réseaux sociaux. Chacun d’entre eux a ses spécificités, que cela soit au niveau des cibles potentielles, des techniques d’approches possibles, des outils à disposition…

Prenons un exemple simplifié :

Votre cœur de cible (votre persona) est représenté par des chefs d’entreprises évoluant dans le secteur industriel.

Votre client potentiel ne se retrouvera probablement pas sur Snapchat, par exemple, car ce réseau social est plutôt représenté par les jeunes. Si votre persona est un professionnel, LinkedIn et Twitter vous seront sûrement plus utiles pour l’impacter.

Chacun de vos prospects peut rapporter de gros contrats ? Vous devriez peut-être partir sur une stratégie qualifiée d’account-based marketing, c’est-à-dire appliquer les techniques de marketing one-to-one à l’univers B2B.

Vous souhaitez faire de la publicité pour booster votre communication ? Ces deux médias sociaux vous permettront de réaliser des campagnes ciblées, et de cette manière, toucher avec une précision chirurgicale des chefs d’entreprises du secteur industriel.

5. Mesurez vos actions marketing

mesurer performance strategie contenu

Nous le disions plus haut, vous devez tester, tester et encore tester. Mais pour bien sélectionner les actions qui fonctionnent véritablement, vous devez aussi penser à les mesurer.

Le webmarketing offre de nombreux outils pour mesurer une multitude d’indicateurs. Pour être efficace, vous devez sélectionner les indicateurs clefs de performance (KPI) les plus pertinents selon vos objectifs. Cela peut être le nombre de vues, la quantité de partages, le taux de conversion, les sources de trafic, etc.

Le croisement et l’analyse des données prélevées vous servent in fine à confirmer ou désapprouver une stratégie de contenu, à améliorer ou éliminer un format, etc.

Vous avez envie d’en savoir plus ? N’hésitez pas à nous contacter, nos experts en stratégie de contenus sauront vous répondre.

Tags : , , , ,